Le hérisson, un auxiliaire en danger!

Ce mammifère, bien connu malgré sa discrétion diurne, est reconnaissable grâce à ses milliers de pics qui lui servent de protection contre les prédateurs. Ce petit insectivore, au petit museau saillant, se révèle un excellent nageur et un très bon grimpeur.

Mais s’il est tant apprécié dans nos jardins, c’est qu’il joue un rôle crucial pour la biodiversité et aide à préserver l’équilibre des espaces verts. Il est effectivement un excellent chasseur de limaces, de sauterelles, de criquets, d’escargots, de hannetons, de mille-pattes ou encore de charançons. Il est même capable de s’attaquer aux vipères. Avec son armure couverte de pointes, ce guerrier permet ainsi aux jardiniers de protéger leur potager de manière naturelle et écologique. Comme le hérisson décime tout sur son passage, il devient effectivement inutile d’utiliser des produits chimiques.

On l’ignore souvent mais les hérissons sont menacés de disparition et certaines sources annoncent même sa disparition pour 2025. Malgré son statut d’animal protégé et sa cuirasse de pics, le hérisson compte tout de même quelques prédateurs naturels comme le hibou et le blaireau, mais c’est surtout l’activité humaine qui représente la plus grande menace. La mortalité première étant causée par notre réseau routier toujours plus dense.  Suivent alors les pesticides et les granulés anti-limaces, les feux de feuilles mortes et de bois sec qui servent souvent d’abris et finissent en pièges mortels. À tous ces dangers, il faut encore ajouter les fauches mécaniques et la disparition des milieux qui lui conviennent particulièrement comme les haies, les bosquets et les espaces naturels non-fauchés dans les jardins.

Si vous souhaitez aider cet auxiliaire volontaire et faire de votre jardin un lieu accueillant, rien de plus simple. Voici quelques conseils facile à mettre en œuvre :

  • Créer une haie ou/et un bosquet avec des espèces d’arbustes indigènes. Laisser cette espace naturel avec une bande d’un mètre environ, si possible avec un mélange de prairie qui servira à toute la faune sera un terrain de chasse abondant pour les hérissons. Vous pouvez placer une petite cabane pour qu’il puisse y dormir et même hiberner (voir espace boutique : mammifères).
  • Créer un compost, synonyme de garde-manger pour les oiseaux et les hérissons, à condition de pourvoir y accéder facilement.
  • Laisser un tas de branchages, de bois et de pierres dans un coin de votre jardin. Les hérissons s’y sentiront en sécurité et y trouveront un refuge comme beaucoup d’autres animaux. Tout un petit monde va alors coloniser cet espace de vie à condition de ne pas y mettre le feu l’automne venu.
  • Créer un point d’eau comme une marre ou simplement un abreuvoir. S’il s’agit d’un point d’eau profond, veillez à laisser un accès aux hérissons et d’y placer une petite planche pour éviter la noyade et permettre d’en sortir en cas de chute.
No commnent

You might also like