Le rouge-gorge et son nichoir

Le nichoir

Cet abri est fabriqué artisanalement en France avec du bois Douglas naturel. Il s’agit d’un matériau résistant au temps et possédant d’excellentes propriétés mécaniques. Ce nichoir est prévu pour être sanglé en deux points pour une sécurité optimale. Il est conçu pour répondre parfaitement aux besoins du rouge-gorge, un oiseau semi-cavernicole.

Comme il s’agit d’un nid semi-ouvert, nous conseillons de trouver un emplacement particulièrement bien protégé des intempéries. Idéalement on préférera une orientation sud-est, au milieu de la végétation dense d’une haie ou d’un mur végétal à l’abri des prédateurs. Il est cependant également possible de le fixer à la paroi d’un bâtiment à l’abri d’un avant-toit ou sous un balcon. La hauteur optimale varie quant à elle d’un à trois mètres.

Il ne nécessite aucun entretien particulier. Il est toutefois conseillé de vider et de nettoyer la partie interne une fois par an à la fin de l’été.

L’oiseau

Vous avez certainement déjà eu la chance d’observer ce bel muscicapidé au plastron rouge vif et au chant mélodieux. Le plus souvent en hiver, il aime se faire remarquer et défendre son territoire aux alentours des mangeoires.

S’il est bien connu du grand public, il recèle en outre quelques secrets. Par exemple, les individus qui côtoient nos mangeoires en hiver ne sont pas les mêmes que ceux qui se reproduisent dans nos contrées en été. En effet, les rouge-gorges du nord passent l’hiver chez nous, tandis que les autres migrent vers le nord de l’Afrique pour passer la saison froide. D’autre part, son côté territorial constitue un trait fort de son caractère. Souvent, les ornithologues amateurs pensent que plusieurs rouge-gorges vivent dans leur jardin. En réalité, il s’agit souvent du même individu ou du même couple. Cet insectivore ne supporte pas la cohabitation avec ses semblables et défend brutalement son territoire contre toute intrusion.

Spécificités

Même si cet abri a été conçu pour les rouge-gorges et qu’il n’y aura pas plus d’un couple dans votre jardin, il est aussi souvent utilisé par les bergeronnettes grises, les rougequeues noirs ainsi que par les gobemouches gris. Vous pouvez donc positionner plusieurs nichoirs, à condition de respecter une distance importante entre chaque abri.

Même si l’acquisition de nichoirs peut se faire tout au long de l’année, l’hiver reste la période idéale pour installer des abris. Ainsi, les oiseaux peuvent se familiariser avec cette nouvelle maison avant l’arrivée du printemps et y trouver refuge lors des grands froids. Profitez de notre action valable uniquement durant le mois de janvier pour optimiser votre jardin en faveur de ces jolis passereaux.

Lien vers le nichoir ici

No commnent

You might also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.