Novembre: Le nourrissage des oiseaux

Lorsque les jours froids arrivent, nous sommes nombreux à vouloir aider les volatiles de nos jardins. En plus d’être utile pour ces derniers, cette bonne action permet l’observation rapprochée de nombreuses espèces.

Cependant, c’est souvent les oiseaux les moins en danger qui fréquentent les mangeoires. C’est pourquoi, il ne faut pas négliger l’aménagement et la conservation des différents habitats en faveur des autres espèces plus discrètes mais en grandes difficultés. Souvent perplexes devant les étalages de graines, nous allons essayer ici de vous donner quelques petits conseils pour un nourrissage adéquat.

On ne devrait nourrir l’avifaune que par tant de gel, de pluie verglaçante ou de couche de neige continue (novembre à mars). On ne choisira que des aliments de qualité que les oiseaux peuvent trouver naturellement. On proscrira donc les restes alimentaires épicés, les aliments exotiques et le pain.

On privilégiera les graines de tournesol noires (plus facile à décortiquer) et les graines de chanvre plutôt que les mélanges avec des céréales qui ne plaisent pratiquement qu’aux pigeons et aux moineaux. Pour les insectivores sédentaires et lors du retour des migrateurs par temps froid, on pensera à distribuer des flocons d’avoine, des raisins secs, du saindoux, suif de bœuf et des fruits même à un stade avancé.

Même si la plupart des mangeoires sont à suspendre, certains volatiles préfèrent se nourrir au sol comme par exemple les merles, les grives ou les pinsons. Si on choisit de les nourrir à terre, on évitera la proximité des buissons d’où les chats pourraient les surprendre.

Une fois le nourrissage commencé, ne cessez pas brusquement par températures basses, car les oiseaux habitués risquent de ne pas trouver d’autre source d’alimentation. Pensez-y pour vos vacances hivernales!

Pour finir, n’oubliez pas que les oiseaux boivent toute l’année! Même en hiver, ils apprécieront un petit point d’eau renouvelé quotidiennement. Pour éviter les transmissions de maladies infectieuses, on éliminera régulièrement les graines souillées et on lavera minutieusement la mangeoire lors du remplissage.

Maintenant que vous savez choisir vos graines et les aliments adéquats, il ne vous reste plus qu’à vous procurer une jolie mangeoire. Nous vous proposons de beaux modèles pour oiseaux mais également pour écureuils. Pour ces derniers, nous vous conseillons de garnir la mangeoire de noix, noisettes et éventuellement de graines de tournesol. Cette mangeoire placée à distance de la cantine des oiseaux évitera également le pillage.

 

 

No commnent

You might also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *